Démontage du pont de la Venoge à Cuarnens

« Capricieuse comme une horloge, elle offre même à ses badauds des visions de Colorado ! la Venoge ! »

Ces quelques vers du poète Jean Villard Gilles, nous montrent à quel point il avait raison.

Dans la nuit du 15 au 16 avril, le démontage du pont au centre du village de Cuarnens, en 8 plaques d’environ 16 to chacune, s’est parfaitement déroulé malgré la résistance de la Venoge, nous montrant sa désapprobation en gonflant ses flots et rendant plus difficile la manœuvre des hommes dans la rivière.

Pour la suite, la construction d’un nouveau pont « tout neuf », plus haut, permettra l’écoulement plus aisé aux crues centennales et ainsi obtenir le pardon de la Venoge.

Suite au prochain épisode.

Serge Kurdyban, conducteur de travaux.

Plus de photos en galerie

  • Venoge
  • Venoge1
  • Venoge3